Ventiler l'air intérieur de la maison

Pour rester sain, l’air intérieur de la maison doit être régulièrement renouvelé. En ouvrant les fenêtres plusieurs minutes par jour, en installant un système d’aération performant, on contribue à préserver la santé des occupants et l’intégrité des matériaux.

Les affections se répandent

L’air intérieur peut être plus pollué que l’air extérieur. Les pathologies de type allergies, asthme et autres affections pulmonaires se répandent de plus en plus. Les enfants y sont particulièrement exposés. Globalement, les personnes, qui passent près de 90 % de leur temps dans les bâtiments, s’exposent durablement aux polluants, d’autant plus qu’il peut y avoir synergie entre eux !

La grande variété des polluants

Une habitation mal ventilée est une véritable petite usine à polluants. Ils sont de toutes natures :

  • les produits de combustion : monoxyde de carbone et gaz de combustion des chaudières à fuel, la fumée de tabac ;
  • les COV (composés d'organismes volatiles) : ces polluants chimiques sont émis par les matériaux de construction ou d'aménagement comme le bois aggloméré, les moquettes, les peintures, les isolants, les colles qui contiennent du formaldéhyde, des fongicides, des solvants, des produits d'entretiens ;
  • les contaminants biologiques : les moisissures (sur les murs), les acariens (dans les moquettes et les tapis), les pollens (issus des fleurs) ;
  • le plomb, l'amiante (dans la peinture, les tuyaux).

Le confort et la pérennité des matériaux sont en jeu

L’absence ou l’insuffisance de ventilation peut provoquer d’autres types de désagréments, comme l’humidité stagnante. Elle provoque des mauvaises odeurs, des traces de moisissures, le décollage des papiers peints… Les sources sont innombrables :

  • remontées à partir du sol ;
  • dégagement de vapeur d'eau depuis la cuisine, la salle de bains, la lingerie ;
  • rejet des plantes et des animaux ;
  • respiration des habitants eux-mêmes (un adulte rejette 1 litre d'eau par jour).

Comment renouveler l'air de sa maison ?

Dans une recherche d’économie d’énergie, on peut parfois négliger le renouvellement de l’air intérieur. Pourtant, une maison ne saurait être bien isolée sans une aération suffisante. Dans l’idéal, il faudrait que l’air intérieur se renouvelle chaque heure. Les méthodes d’aération sont diverses, de la plus simple à la plus élaborée :

  • ouvrir les fenêtres en grand plusieurs fois par jour. Mais la chaleur s'échappe et la pollution extérieure peut entrer ;
  • poser des grilles d'aération près du sol et près des plafonds dans les pièces humides. Mais le renouvellement fonctionne mal l'été et apporte de l'air froid en hiver ;
  • installer une VMC (ventilation mécanique contrôlée). L'extraction est assurée par un ventilateur mécanique et ne dépend pas des conditions climatiques extérieures.

La VMC double flux permet en plus d’éviter les pertes thermiques et l’invasion des polluants extérieurs.

Le prix d�une bonne ventilation

Les dépenses liées à la mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée sont nécessaires. L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) annonce les prix suivants pour la fourniture et la pose des appareils (hors taxes) :

  • VMC simple flux autoréglable : environ 400 € dans un logement neuf, entre 600 et 800 € en rénovation ;
  • VMC simple flux hygroréglable : environ 700 € dans un logement neuf, entre 1 000 et 1 400 € en rénovation ;
  • VMC double flux : environ 2000 € dans un logement neuf, entre 3 000 et 4 000  € en rénovation.

Les autres actions pour conserver un air sain dans la maison

Au-delà de la ventilation, action essentielle pour garantir la qualité de l’air, d’autres actions sont nécessaires :

  • nettoyer les filtres des appareils de chauffages, les éventuelles climatisations, les radiateurs. Préférez les planchers chauffants ;
  • nettoyer les luminaires ;
  • nettoyer le filtre de l'aspirateur. Un appareil classique rejette jusqu'à 60 % de poussières et d'acariens dans la pièce aspirée.

Découvrez en vidéo l’importance du traitement de l’air intérieur...

Une visite interactive pour voir ce qui

différencie les maisons durables des habitations classiques...

Eau, énergie, air... Tout ce qu'il faut savoir

pour rendre une maison plus saine et écologique, en un mot, durable...

La MAIF vous propose des contrats habitation

intégrant le développement durable...

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site, à optimiser votre navigation et à vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus et paramétrer les cookies